Hypertrophie bénigne de la prostate qu’en savons-nous ?

On parle d’hypertrophie bénigne de la prostate lorsque le volume de la prostate augmente. Ce qui a pour conséquence, une compression de l’urètre et de la vessie, qui occasionne le besoin d’uriner, une sorte d’incontinence ou parfois une rétention urinaire chez l’homme, et d’autres problèmes de miction (douleur, débit faible ou débit intermittent)

Prostate Male - Internal Organs Anatomy - 3D illustration

C’est quoi la prostate ?

La prostate est une glande de l’appareil génital mâle, sensible aux androgènes, elle  occupe une place dans le stockage et dans la sécrétion du liquide séminal, et aussi dans l’éjaculation. Elle se situe autour de l’urètre et du canal séminal. Plus précisément, elle se situe sous la vessie, et peut être observée grâce au toucher rectal, à une échographie ou par dosage des PSA (ce sont des antigènes présents dans le sang en cas de cancer de la prostate). Sa taille est d’environ 15 à 25 g  à l’état normal chez une personne adulte.

Quel est le rôle de la prostate ?  

Le rôle de la prostate est de produire le liquide translucide présent au moment de l’acte sexuel et aidant à la conservation des spermatozoïdes quand ils progressent dans l’acidité du vagin. C’est elle aussi qui, avec l’aide des vésicules séminales, produit  le liquide séminal. La miction devient douloureuse dès lors que la prostate souffre d’un problème quelconque. Il est donc important, le cas échéant, de consulter.

Les causes de l’hypertrophie de la prostate

Parmi les problèmes fréquents de prostate que les hommes peuvent rencontrer, il y a certes le cancer de la prostate dont on entend parler plus souvent, mais il y a aussi l’hypertrophie bénigne de la prostate qui n’est pas à négliger.

Les sujets les plus exposés à une hypertrophie bénigne de la prostate sont les personnes âgées. Près de la moitié des personnes âgées d’une soixantaine en sont atteintes, et plus de 90 % des octogénaires. Mais seule la moitié de toutes ces personnes, en dehors des symptômes urinaires, souffrent réellement de ce problème.

En dehors des causes héréditaires, les causes de l’hypertrophie bénigne de la prostate demeurent inconnues. Toutefois, on soupçonne une action de la testostérone et de la dihydrotestostérone dans l’émergence du problème. Parmi ces causes hormonales, la présence chez l’homme, d’une quantité d’œstrogène, peut être aussi impliquée dans le développement de l’hypertrophie bénigne de la prostate. Il est probable qu’il y ait, avec l’avancement de l’âge, une hypersensibilité de la prostate à ces hormones.

Les complications

Bien que ce ne soit pas le cas chez toutes les personnes atteintes d’hypertrophie bénigne de la prostate, celle-ci peut causer des infections urinaires, dues au fait que la vessie n’est pas complètement vidée à chaque fois, et qu’elle peut constituer dans ce cas, le lieu de reproduction bactérienne. Elle peut aussi occasionner une rétention d’urine aigüe, à cause de la pression exercée par la prostate hypertrophiée sur l’urètre, ce cas doit être immédiatement pris en charge médicalement, afin de vider la vessie. L’hypertrophie bénigne de la prostate peut aussi engendrer des calculs dans la vessie, avec des difficultés à uriner, une irritation de la paroi de la vessie, des infections, une fois qu’il y a dépôt des minéraux dans la vessie. Elle peut aussi occasionner un dysfonctionnement rénal, une distension de la paroi de la vessie, pouvant nécessiter une chirurgie de réduction de la prostate.

11 thoughts on “Hypertrophie bénigne de la prostate qu’en savons-nous ?

  1. Ping : top ed pills
  2. Ping : parrot for sale
  3. Ping : toco toucan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.