L’infection urinaire : quelles sont les causes et les solutions fiables ?

Vous avez une envie excessive d’uriner même si c’est une fausse alerte ? Vous avez des douleurs plus ou moins intenses au bas du ventre ? Vous souffrez des brûlures lors de la miction et vous remarquez que votre urine est trouble ? Mauvaise nouvelle ! Ce sont, probablement, les symptômes d’une infection urinaire !

60 % des femmes dans le monde, ont souffert d’une cystite au moins, une fois dans leur vie et 40% souffrent de ses récidives (la fréquence peut atteindre 4 fois par an).

De plus, la femme est touchée par l’infection urinaire 50 fois plus que l’homme vu que le canal de l’urètre de l’appareil urinaire féminin est plus court.

infection urinaire
infection urinaire

Quelles sont les principales causes de la cystite ?

Origine

Les infections urinaires sont de trois types, selon la zone infectée : l’urètre, la vessie ou les reins. Elles ont une origine bactérienne et la bactérie la plus susceptible est Escherichia coli, migrant de l’appareil digestif ou de l’extérieur vers l’appareil urinaire. On parle de cystite si l’infection ou la prolifération bactérienne concerne la vessie.

Causes

Cette prolifération est due soit à un manque d’hygiène intime ou à un excès, ou bien au manque de boisson. D’ailleurs, elle touche généralement les femmes mariées et celles qui viennent d’accoucher.

En outre, le manque d’hygiène intime ne veut pas dire que la patiente n’est pas propre mais quelques mauvaises habitudes peuvent lui causer ces gênes telles que : le sens de l’utilisation du papier hygiénique en faisant sa toilette.

Quant à l’excès de l’hygiène, c’est-à-dire en se lavant quotidiennement avec de l’eau et du savon, il est également néfaste pour l’appareil urinaire et même génital car la flore vaginale protectrice et présente naturellement, va être agressée et peut être tuée ce qui favorise la prolifération microbienne (des bactéries et des mycoses).

Comment prévenir une infection urinaire et comment la traiter ?

Voici quelques conseils pour prévenir l’apparition de l’infection urinaire ou sa réapparition :

  • L’utilisation du papier hygiénique devrait être de l’avant à l’arrière et pas le contraire pour ne pas transmettre les germes fécaux localisés à l’anus vers l’urètre ou la vessie.
  • Lors des rapports sexuels, il est préférable de vider sa vessie avant et après le rapport même pour l’homme car une vessie remplie d’urine pourrait être un nid favorable de la multiplication bactérienne.
  • L’utilisation des gels intimes à pH neutre, deux fois par semaine, pour la femme et pour l’homme est également une solution fiable contre la cystite.
  • Pour le traitement, il est nécessaire de prendre une antibiotique contre l’infection urinaire telle que la fosfomycine ® et un calmant des douleurs tel que le Phloroglucinol (Spasfon, Spasmocalm, etc.).
  • Il faut boire une grande quantité de boissons (eau, jus, tisanes) qui peut aller jusqu’à 2L par jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.