Des conseils pratiques pour lutter contre l’incontinence

L’incontinence est un problème des fuites urinaires qui touche les femmes après l’accouchement ou durant la ménopause. Bien que les femmes sont plus concernées par ce problème, il existe des hommes (les seniors) qui en souffrent également. Demeurant tabou pour des raisons de discrétion ou de pudeur, le problème de l’incontinence n’est pas assez évoqué par les médias et les professionnels de santé. A travers cet article, nous mettons en évidence ce trouble chronique tout en proposant des solutions pratiques.

L’incontinence, c’est quoi ?

L’incontinence est définie par une fuite urinaire involontaire et incontrôlée. L’origine de ce problème est multifactorielle et peut être définie en consultant un spécialiste en urologie. L’identification des causes permet de trouver le traitement adapté. Il existe trois formes d’incontinence, à savoir :
• L’incontinence urinaire d’effort qui survient en apportant quelque chose de lourd, lors des atténuements et des toux.
• L’incontinence par impériosité est quant à elle caractérisée par un besoin incontrôlable et involontaire d’uriner.
• L’incontinence provoquée par le relâchement des muscles du périnée (après l’accouchement ou pendant la ménopause).

5 astuces pour lutter contre l’incontinence

incontinenceLutter contre l’incontinence dépend de plusieurs facteurs liés au mode de vie des patients. Certes, consulter un spécialiste pour identifier les causes et traiter le problème est indispensable, mais dans cet article nous vous proposons quelques astuces et solutions pour améliorer le confort urinaire :

• Faire une rééducation périnéale après l’accouchement chez un kinésithérapeute ou une sage-femme est nécessaire pour limiter les fuites urinaires dont souffrent les femmes après l’accouchement. Il s’agit de faire des exercices afin d’apprendre à muscler le périnée et à savoir contrôler la vessie.
• Avoir une alimentation riche en Vitamine E (qui se trouve dans les aliments suivants : épinards, salades, lait entier, œufs,…) ou prendre des compléments alimentaires (vitamine E) permet également de lutter contre l’incontinence.
• Evitez le tabac qui engendre le risque d’incontinence d’effort car il entretient une toux chronique, d’où un affaiblissement du périnée.
• Consommer modérément l’alcool, les boissons gazeuses, le thé et le café qui ont des effets agressifs sur les parois de la vessie.
• Le sport c’est bien pour le corps et pour l’esprit, on le sait tous, mais il faut toutefois choisir les bonnes activités. Certaines pratiques sportives comme le tennis, le jogging créent des problèmes au niveau intra-abdominale favorisant l’incontinence.
• Régulariser le transit intestinal pour prévenir la constipation, principal précurseur de cette pathologie. Il s’agit de faire des exercices physiques, de boire beaucoup d’eau et de manger plus de fibres.
• Eviter le surpoids : Selon les chiffres communiqués par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’obésité multiplie par 6 les risques des fuites urinaires. Il faut donc se débarrasser des kilos en superflu afin de diminuer la pression supplémentaire au niveau du plancher pelvien.

Souffrir d’une incontinence urinaire nécessite le suivi d’un spécialiste. Le traitement de ce problème dépend des causes et de la gravité du type de l’incontinence. Dans certains cas, la chirurgie s’avère la seule solution pour cette pathologie.

851 thoughts on “Des conseils pratiques pour lutter contre l’incontinence

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.