Douleurs testiculaires: pourquoi et que faire ?

Un traumatisme testiculaire n’est pas à négliger. Il n’est pas bénin, et quand il n’est pas pris en charge rapidement, il y a un risque fonctionnel voire vital du testicule. Le diagnostic est parfois difficile à réaliser, et la chirurgie est le plus souvent requise pour traiter le traumatisme testiculaire. Mais pour l’éviter, l’urologue est le mieux indiqué, pour identifier le problème, et proposer des solutions alternatives.

douleur-testicule

Types de douleurs

Un traumatisme testiculaire correspond généralement à une bourse aigüe ou à une  douleur testiculaire. On en distingue deux formes : la bourse aigüe traumatique et la bourse aigüe non traumatique.  Les traumatismes testiculaires peuvent survenir à tout âge, mais sont fréquents chez les personnes âgées entre 15 et 40 ans.

Caractéristiques, diagnostic et traitement

  • La bourse aigüe traumatique

On en distingue deux sortes aussi : les traumatismes ouverts et les traumatismes fermés. Les traumatismes ouverts (15%)  sont généralement causés par des plaies, des morsures, les cas d’automutilation ou d’agression. Le traitement des lésions importantes dans ces cas est une chirurgie plastique du scrotum.

Les traumatismes fermés sont provoqués le plus souvent par des chocs. Ils représentent le taux le plus important, 85 % de cas de traumatismes fermés. Leur prise en charge chirurgicale doit se faire dans les 3 jours suivant le traumatisme, au risque de conduire à une orchidectomie, c’est-à-dire à l’ablation du testicule. L’examen clinique de ces cas comprend : une palpation, une échographie du scrotum, un Doppler pour analyser la vascularisation de la pulpe. Ces examens permettent entre autre, d’évaluer la présence d’un hématome testiculaire, une rupture de l’albuginé, une hématocèle volumineuse ou une ischémie testiculaire. Une chirurgie en première intervention ou en urgence permet de conserver le testicule.

Les principales complications d’un traumatisme testiculaire non déclarée et qui peuvent conduire à l’ablation sont : l’infection du testicule ou de l’hématome, la fistulisation de l’abcès, une nécrose du testicule, une fonte purulente, l’atrophie du testicule, les douleurs, l’infertilité ou même l’impuissance sexuelle.

  • La bourse aigüe non traumatique

La bourse aigüe non traumatique se présente sous la forme d’une torsion du cordon testiculaire ou d’une épididymite.

epididymite

La torsion du cordon touche autant les enfants, les adolescents que les jeunes adultes. Elle est la conséquence d’une anomalie de la fixation du testicule. Elle survient lorsque la glande rote sur l’axe vasculo-déférrentiel causant une ischémie testiculaire, irréversible généralement. On distingue la torsion intra-vaginale et la torsion supra ou extra-vaginale.  Il se caractérise par la tuméfaction du testicule, la douleur, sa rétraction à l’anneau, l’absence de fièvre, l’épaississement du cordon, etc. une torsion testiculaire doit être prise en charge rapidement. En amont de l’intervention chirurgicale, une détorsion manuelle peut s’avérer nécessaire et utile. Toute négligence d’une torsion testiculaire peut conduire à une nécrose atrophique ou purulente.

L’orchi-épididymite a une origine bactérienne. Elle est le plus souvent causée par des MST. Son évolution se fait de la queue de l’épididyme au testicule en passant par le reste de l’épididyme. La douleur est rapide et intense. Elle se caractérise par une bourse œdématiée, chaude et douloureuse. L’examen clinique ne nécessite pas une échographie, mais un ECBU et un PU (prélèvement urétral). Le traitement est une association d’antibiotique et d’anti-inflammatoire, et comprend la prise en charge de la partenaire, lorsque la présence d’une MST est confirmée. Toute négligence peut s’avérer dangereuse.

13 thoughts on “Douleurs testiculaires: pourquoi et que faire ?

  1. Ping : sugarglider
  2. Ping : Survival Kit

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.