La sécheresse vaginale

La sècheresse vaginale est un phénomène duquel souffre beaucoup de femmes dans le monde, notamment après la ménopause. La plupart d’elles refusent d’en parler même à leurs gynécologues. Parfois, le médecin s’en rend compte lui-même en introduisant le speculum à travers le vagin.

Le problème de la sécheresse vaginale n’est pas banal : le vagin perd de son élasticité et  se transforme en une piste favorable aux plusieurs infections gynécologiques. La libido baisse et les rapports sexuels deviennent très douloureux ce qui rend la vie conjugale difficile à vivre.

Les spécialistes associent la sécheresse intime à de multiples facteurs comme le stress, la dépression, la pudeur,  l’usage des  antidépresseurs et les traitements contraceptifs. La consommation massive du tabac favorise la contraction des vaisseaux et la diminution de la lubrification du vagin.

Comment traiter la sécheresse vaginale ?

Les femmes concernées par la sécheresse intime peuvent faire appel à un traitement riche en œstrogènes (hormones sexuelles féminines). Cette solution, constitue selon les spécialistes une bonne solution pour contrer l’insuffisance de la lubrification du vagin. Le traitement existe sous plusieurs formes : gélules, ovule, gel et crèmes. Il convient de demander l’avis de votre médecin car, certains médicaments à base d’hormones peuvent  provoquer des accidents vasculaires, fragiliser le vagin et le rendre exposé à certaines graves maladies comme le cancer. Si vous êtes touchées par la sécheresse intime, votre urologue ou votre gynécologue peut vous prescrire des antibiotiques au lieu du traitement hormonal.

Il existe aussi plusieurs types de lubrifiants pouvant contrer la sécheresse vaginale. L’acide hyaluronique, fréquemment utilisé en médecine esthétique pour combler les rides, peut servir à contrer la sécheresse vaginale. Les  injections de l’acide hyaluronique permettent de traiter l’irritation et la déshydratation de la muqueuse. Ce remède permet de garder une vie sexuelle épanouie.

Femmes ménopausées continuez à vivre !

La ménopause ne signifie pas la fin de la vie sexuelle. Cette période de la vie n’entraine pas nécessairement le déclin du désir sexuel. À la cinquantaine certaines femmes se libèrent de beaucoup de responsabilités notamment lorsque leurs enfants quittent le foyer. Ces femmes auront tout le temps pour programmer des sorties avec les amis, des voyages, des séances de cure, ce qui fait qu’elles retrouveront facilement l’envie sexuelle. Les rapports sexuels épanouis ne sont donc pas impossible après la ménopause. Cela  présente une bonne raison pour traiter la sécheresse vaginale.

Quelques précautions pour bien entretenir la flore vaginale

Pour prévenir la sécheresse intime, il est vivement recommandé de réduire le nombre de  douches intimes, d’utiliser des savons au PH neutre, de réduire l’usage des protèges slips et surtout d’entretenir une vie sexuelle régulière pour améliorer la circulation sanguine et pour éviter le risque d’atrophie. Il demeure conseillé de ne pas céder au stress.

 

18 thoughts on “La sécheresse vaginale

  1. Ping : bitcoin trading
  2. Ping : bengal kitten
  3. Ping : toucan tongue

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.