Les calculs rénaux : Que faut-il savoir ?

Ce sont des cailloux formés dans les cavités du rein lorsque les substances toxiques ou organiques se cristallisent dans les urines.

Ces calculs rénaux grossissent et peuvent rester dans les cavités rénales ou migrer vers les uretères pour être éliminés la plupart du temps dans les urines.

Ce calcul peut être découvert au moment d’un examen radiologique, dans les urines ou dans les cas suivants :

– La présence de sang dans les urines.
– Une douleur lombaire très violente et intense.
– Une infection urinaire.

calculs-renaux1

Quels sont les objectifs de ces examens biologiques ?

-L’ECBU permet de détecter une infection urinaire ou un saignement

-L’analyse de la fonction rénale est aussi obligatoire avant de faire une urographie intraveineuse.

-L’analyse du calcul par spectrophotométrie indique la nature du calcul. Elle est nécessaire dans le sens où elle permet de suivre une diététique précise afin d’éviter une récidive.

-Un bilan biologique dans le but de rechercher des anomalies métaboliques.

Quels sont les examens permettant de détecter ces calculs ?

Le scanner est l’examen fiable pour détecter un éventuel calcul rénal, aussi l’uroscanner qui est le scanner avec injection de produit de contraste permet d’avoir de meilleures informations sur le calcul, le parenchyme rénal et les voies excrétrices, sans oublier l’urographie intraveineuse qui met en évidence le ralentissement rénal du calcul.

Par ailleurs, l’échographie visualise également les calculs du rein et de la vessie, quant à l’urétéro-pyélographie rétrograde, elle se pratique lorsque le rein est muet ou en cas de pyélonéphrite afin de visualiser le calcul et de poser des sondes pour drainer les urines, elle est effectuée sous anesthésie.

Quels sont les différents traitements du calcul rénal ?

La surveillance :

La plupart des calculs s’évacuent naturellement et surtout s’ils sont petits. Il est alors conseillé pour le patient de boire beaucoup d’eau, entre 2 à 3 L par jour, d’adopter un régime alimentaire spécial et de surveiller l’élimination du calcul dans les urines sans oublier de faire des examens afin de suivre son évolution.

Le traitement chirurgical :

Il se base sur la lithotriptie extracorporelle qui vise à fragmenter le calcul par onde de choc. Elle est pratiquée sous anesthésie générale  et sur plusieurs séances afin de faciliter l’évacuation du calcul dans les urines.

La néphrolithotomie percutanée s’effectue en cas de l’existence de gros calculs du rein en introduisant un endoscope et en fragmentant les calculs à travers les ultrasons.

L’urétéroscopie, elle est pratiquée sous anesthésie générale dans laquelle l’endoscope remonte jusqu’aux uretères pour l’enlever à l’aide d’une pince.

Comment prévenir la formation de ces calculs rénaux ?

Il est important de boire beaucoup d’eau, environ 2 à 3 Litres par jour et ne pas trop saler les aliments. Il est également conseillé de ne pas avoir une alimentation trop riche tout en ayant une activité physique régulière.

9 thoughts on “Les calculs rénaux : Que faut-il savoir ?

  1. Ping : top ed pills
  2. Ping : toco toucan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.